Hors-série Jardin

TENDANCE

Zoom sur les nouveautés en lien avec le jardin et le jardinage

enbref_sommaire

DOSSIER DU POTAGER À L’ASSIETTE

Le potager géant du Chalet-des-Enfants

dossier_sommaire

DOSSIER DU POTAGER À L’ASSIETTE

Cinq amateurs de jardinage partagent leurs recettes

dossier_entree_recette

DOSSIER DU POTAGER À L’ASSIETTE

Des fruits et légumes faciles à cultiver

dessin_bette_177724168

ÉVASION

À la découverte des plus beaux jardins botaniques du Tessin

bonheur_sommaire

PRATIQUE

Aménagez balcons et terrasses pour la belle saison

jardiner_sommaire

PRATIQUE

Compost, mode d’emploi

compost_sommaire

PRATIQUE

Nos conseils pour planter un framboisier

planter_sommaire

PRATIQUE

Les dernières tendances shopping

shopping_sommaire

+ LE CALENDRIER

Les principales manifestations liées au jardin en Suisse romande et en France voisine

calendrier_sommaire

Notre sélection de livres

selection_sommaire

ÉVASION

TESSIN

AU BONHEUR DES JARDINS

En avant-goût printanier, nous vous proposons de découvrir quelques jardins remarquables du Tessin. Avec son climat méditerranéen, ce coin de Suisse offre une végétation luxuriante et une flore subtropicale aux effluves enivrants. Dépaysement assuré.

ISOLE BRISSAGO


L’ÎLE JARDIN

Sitôt débarqués, on est séduit par le parfum des orangers et les cris des goélands. Le temps s’arrête sur la plus grande des îles de Brissago, celle qui abrite le jardin botanique du canton du Tessin (photo entrée article). Le soleil y est éclatant, les pluies généreuses, le gel rare. Réchauffés par le lac et abrités par les Alpes, ces deux hectares et demi de terre offrent des conditions idéales pour l’acclimatation des plantes subtropicales et méditerranéennes. La Baronne de Saint-Léger l’avait bien compris, lorsqu’elle y dessina les premières plates-bandes. Ces dernières n’abritent aujourd’hui pas moins de 1700 espèces originaires de Méditerranée, de Chine, de Corée, du Japon, des Amériques, d’Océanie ou d’Afrique. La rive nord est bordée de splendides cyprès chauves. Fougères arborescentes, protées sud-africaines, agave à fleurs géantes, cycas et palmiers enchantent les lieux. La petite île voisine, Sant’Appollinare est quant à elle protégée pour laisser libre cours à la végétation spontanée.

 

 

Le parc est sillonné d’allées et de sentiers gravillonnés qui emmènent les visiteurs dans des endroits enchanteurs. Le cœur de l’île apporte une ombre rafraîchissante, tandis que les rives offrent des points de vue majestueux sur le lac Majeur. Les statues rappellent que les lieux furent aussi dédiés à la culture et les divers bassins reflètent les humeurs du ciel.
Élégamment rénové, le Palazzo abrite un restaurant gourmand ainsi que dix chambres avec service hôtelier. En fin de journée, lorsque les visiteurs quittent les lieux avec le dernier bateau, on peut ainsi arpenter une dernière fois le jardin au coucher du soleil.

MARJORIE BORN

+ D’INFOS

Isole Brissago, Parc botanique du canton du Tessin, restaurant, hôtel.
Accès: en bateau, de Locarno, Ascona, Porto Ronco ou Brissago. Ouverture le 7 avril 2019. Entrée payante, visites guidées et chasse au trésor. www.isolebrissago.ch

UN PASSÉ FESTIF

 

L’île devait sembler bien sulfureuse, de la rive, lorsque s’y réunissaient peintres, écrivains, sculpteurs et poètes. Ils y étaient conviés par la baronne Antoinette de Saint-Léger, qui devint propriétaire de San Pancrazio et Sant’Apollinare en 1885. Abandonnées, les îles Brissago n’abritaient que quelques ruines. Délaissée par son riche banquier de mari en 1897, cette élégante Russe acclimata sur l’île principale d’innombrables plantes subtropicales, jetant ainsi les bases du jardin botanique d’aujourd’hui. L’eucalyptus australien qui domine le jardin du haut de ses trente mètres a sans doute été le témoin de nombreuses réjouissances. En 1927 toutefois, la baronne, endettée, est forcée de vendre ses îles. C’est un riche commerçant allemand, Max Emden, qui les lui rachète. On lui doit le Palazzo actuel, l’orangerie et le bain romain. Moins féru de jardinage, il préférait s’y prélasser entouré de jeunes nymphes dénudées, comme en témoignent de vieux clichés sépia. Ses héritiers ont vendu l’île aux communes riveraines et au canton du Tessin, qui y installe son jardin botanique dès 1950.

PARCO SCHERRER, MORCOTE

 

LE JARDIN DES MERVEILLES

Surplombant les flots bleus du golfe de Ceresio, le parc Scherrer s’étage en doux cheminement sur les flancs du Mont-Arbostora. Dès 1930, vignes et châtaigniers ont laissé la place aux «folies» d’Arthur Scherrer. Jardinier empreint de romantisme, ce marchand de textiles saint-gallois créa au fil des ans un Jardin des Merveilles qui réunit en un lieu enchanteur une maison de thé, un palais indien et un temple du soleil. Statues et colonnades se cachent parmi la végétation qui s’inspire soit du style Renaissance des jardins méditerranéens, soit des paysages orientaux. Camphriers, cyprès, cèdres ou magnolias ombrent une collection de plantes exotiques et nous entraînent ans un tour du monde végétal. 

 

+ D’INFOS
Parco Scherrer, Morcote. Ouvert du 15 mars au 31 octobre de 10h à 17h et jusqu’à 18h en juillet et août. Entrée payante. www.morcoteturismo.ch

PARCO SAN GRATO, CARONA

 

LE JARDIN SUSPENDU

Surplombant les flots bleus du golfe de Ceresio, le parc Scherrer s’étage en doux cheminement sur les flancs du Mont- Arbostora. Dès 1930, vignes et châtaigniers ont laissé la place aux «folies» d’Arthur Scherrer. Jardinier empreint de romantisme, ce marchand de textiles saint-gallois créa au fil des ans un Jardin des Merveilles qui réunit en un lieu enchanteur une maison de thé, un palais indien et un temple du soleil. Statues et colonnades se cachent parmi la végétation qui s’inspire soit du style Renaissance des jardins méditerranéens, soit des paysages orientaux. Camphriers, cyprès, cèdres ou magnolias ombrent une collection de plantes exotiques et nous entraînent dans un tour du monde végétal. 

 

+ D’INFOS
Parco San Grato, Carona. Ouvert toute l’année, entrée libre. Sentiers thématiques, parc de jeux. www.parcosangrato.ch

PARCO DELLE CAMELIE, LOCARNO

 

UN ÉCRIN FLEURI

Pink, nacrée, corail, rose dragée ou rouge profond: la fleur de camélia incarne la délicatesse et symbolise la longévité. Référence internationale, le parc des camélias de Locarno fête chaque année au mois de mars cette splendide fleur d’origine asiatique. Mais les floraisons s’y échelonnent sur plusieurs mois, pour agrémenter ce cadre enchanteur entretenu par le Service des parcs et jardins de Locarno. La collection compte 950 variétés, dont certaines sont doubles ou parfumées. Un élégant pavillon, bordant un charmant étang, propose de précieux renseignements sur cette fleur délicate qui orne les parterres parmi lesquels le visiteur peut déambuler à loisir.

 

+ D’INFOS

Parco delle Camelie, Locarno. Ouvert du 1er mars au 30 septembre de 9h à 18h et du 1er octobre au 28 février de 9h à 16h45. Entrée gratuite, sauf pendant l’exposition. Celle-ci se déroulera du 27 au 31 mars 2019. www.camellia.ch

Publicité