Sierre et Anniviers

EN BREF

Les dernières nouvelles du val d’Anniviers

1

DÉCOUVRIR

Sierrois et Anniviards racontent leur région, soudée par les liens sacrés de la transhumance

2

DÉVOILER

En Anniviers, la vache ne fait pas que brouter l’herbe ou combattre. Elle est aussi un outil d’intégration sociale

3

RENCONTRER

À Grimentz, Jean Vouardoux veille sur le vin du Glacier, qui vieillit lentement dans la fraîcheur des caves

4

ADMIRER

Un portfolio pour découvrir en noir et blanc la beauté d’une région qui a conservé son caractère sauvage

5

RACONTER

Notre récit graphique exclusif vous propose d’entrer au cœur de l’une des traditions valaisannes les plus secrètes: le fromage des morts

6

EXPLORER

Dix bons plans pour découvrir le val d’Anniviers en marchant, en courant, en pédalant ou en sautant... dans le vide!

7

SAVOIR

Dans tout le Valais romand, le patois est la langue qui exprime le mieux la vie d’autrefois sur l’alpe. Florilège

8

SAVOURER

Miel, fromage ou eaux-de-vie: les produits du terroir anniviard valent amplement le détour. Sélection

9

BOIRE UN VERRE

Le plein d’idées pour boire, manger et dormir à Sierre et dans le val d’Anniviers

10

SE RESTAURER

Le plein d’idées pour boire, manger et dormir à Sierre et dans le val d’Anniviers

11

DORMIR

Le plein d’idées pour boire, manger et dormir à Sierre et dans le val d’Anniviers

12

DÉCOUVRIR

Le plein d’idées pour boire, manger et dormir à Sierre et dans le val d’Anniviers

13

EXPLORER

DIX PLANS POUR SE REMUER EN ANNIVIERS

 

Amateur de sport de plein air, le val d’Anniviers permet de s’initier à de multiples activités, de la randonnée au vélo tout terrain. Les plus intrépides s’essaieront au saut à l’élastique.

De Sierre à Zinal, il y a un peu moins de 30 kilomètres de route et presque 1200 mètres de dénivelé tortueux et irrégulier. Entre la Cité du Soleil et la Couronne impériale des 4000 mètres, les villages se blottissent contre le flanc de la vallée, les mayens s’accrochent au-dessus de la limite supérieure des arbres comme des phares sur un littoral vertical, le paysage est tantôt bucolique et sylvestre, tantôt aride et somptueux. Un monde en suspension que les Anniviards d’autrefois parcouraient plusieurs fois l’an de long en large et de haut en bas – non pour se repaître de sa beauté, mais simplement pour survivre.

 

BLAISE GUIGNARD

MONTER OU DESCENDRE

 

Le nomadisme appartient au passé. Aujourd’hui, c’est pour le plaisir qu’on transhume! Que l’on parcoure le val jusqu’à son amont, comme le font chaque année les participants à la course Sierre-Zinal, ou que l’on randonne sur un mode plus calme, monté sur semelles ou sur roues à crampons, qu’on aime l’effort ou le fun, la montée ou la descente, les pieds bien plantés sur les sentiers couverts d’aiguilles d’arolle ou au contraire enivré du vide autour de soi – les possibilités de se remuer en Anniviers sont légion. La preuve en dix spots sélectionnés par Détour.

FAIRE LE TOUR DU VAL D’ANNIVIERS

 

À PIED

Pour qui dispose de suffisamment de temps, le Tour du val d’Anniviers est sans doute la plus belle façon de découvrir la vallée: à son propre rythme et avec tout le loisir d’en admirer les paysages. L’Office du tourisme Sierre-Anniviers propose un itinéraire modulable en cinq étapes quotidiennes d’environ 5 h: Sierre-Saint – Luc, Saint-Luc – Zinal, Zinal – Grimentz, Grimentz – Vercorin, Vercorin – Vallon de Réchy. Une superbe randonnée à faire en toute indépendance – pas besoin de guide, le parcours est parfaitement balisé –, dans son entier (compter six nuits) ou en sautant une étape et en profitant d’un des bons de transport public compris dans le prix. Celui-ci comprend en outre la prise en charge d’un bagage d’une étape à l’autre, la pension complète, et l’hébergement en hôtel 2 ou 3 étoiles (voire 4 à Saint-Luc), ou en gîte/cabane.

 

Période: De mi-juin à fin octobre. Prix: Dès CHF 647.–/personne. Accès: En train jusqu’à Sierre CFF; en voiture, tarif spécial au parking de la Plaine de Bellevue. Le bonus: Dédoubler une nuit dans une des étapes pour reposer ses mollets et visiter tranquillement un village anniviard. Informations: www.sierre-anniviers-booking.com

Dans le même genre: La Via Bella Tola, de Loèche à Anniviers en passant par le val de Tourtemagne et le col de Meiden www.valais.ch/fr/activites/randonnee/routes-historiques/via-bella-tola

TUTOYER LA COURONNE IMPÉRIALE

 

À PIED

Même un peu écrasé par son puissant voisin le Weisshorn, le Bishorn n’en est pas moins un vrai 4000 – et largement, avec une altitude de 4153 m! La relative facilité technique de son ascension, dépourvue de tout passage d’escalade, justifie son sobriquet (un peu idiot quand même...) de «4000 des dames». De fait, on peut s’y lancer sans guide, à condition d’être bien équipé (cordes, piolet et crampons), acclimaté à l’altitude et en bonne forme. L’ascension se fait en deux jours de Zinal, avec une nuitée à la cabane de Tracuit; le paysage est constamment somptueux... et la vue du sommet justifie amplement les 2600 mètres de dénivelé positif à avaler.

 

Période: Printemps-été. Prix: CHF 45.–/nuitée en cabane, CHF 90.– avec demi-pension (repas du soir + petit déjeuner). Accès: Car postal jusqu’à Zinal. Le bonus: L’itinéraire balisé passe par le Weisshornjoch, plus bas sur l’arête, culminant à 4058m. Et hop, un 4000 de plus en passant! Informations: www.altituderando.com/Bishorn-4153m

Dans le même genre: Tête de Milon, 3693m. www.tracuit.ch

DÉVALER LES PENTES DE SAINT-LUC

 

SUR DEUX-ROUES

Se remuer, en Anniviers, ça peut aussi être très rapide, et procurer sa dose de sensations fortes. C’est le cas au Bike-Park de Saint-Luc, entre Tignousa et le village, qui propose trois pistes de trois niveaux de difficulté différents – du bleu pour les débutants (piste large, tracé facile), au noir pour les experts (tracé raide, étroit et sinueux à travers la forêt), en passant par le rouge. Sauts, passerelles en bois north shore et virages relevés sont au rendez-vous de chaque couleur. Le parc est évidemment réservé aux bikers bien équipés, mais des vélos de descente et des protections complètes sont disponibles à la location au départ du funiculaire de Saint-Luc.

 

Période: Juin-novembre. Prix: CHF 25.–/descente, CHF 65.–/demi-journée, CHF 120.–/journée; le prix inclut la location du vélo de descente, le casque et l’équipement de protection complet. Accès: Car postal arrêt Saint-Luc Poste; parking devant la station. Le bonus: L’offre Biker Meal à la station de Tignousa (un plat du jour ou une saucisse-frite-salade + une boisson pour CHF 20.–). Informations: www.bikepark-stluc-ch

Dans le même genre: Il faut s’y résigner: à Anniviers, tout ce qui se descend doit d’abord se monter... à part au Bike-Park de Saint-Luc.

EN MODE RELAX

 

SUR DEUX-ROUES

Pas besoin d’être un as de la descente pour dévaler des pentes sur deux roues: trois «spots» anniviards proposent des descentes cool, amusantes et sans risques sur les sentiers avec des trottinettes tout-terrain Arapaho, équipées de gros pneus à crampons et de bons freins à tambour. Une activité ouverte à tous dès 10 ans, à Saint-Luc ou Chandolin, du Crêt-du-Midi à Vercorin, ou encore de Sorebois à Zinal.

 

Période: Juin-novembre (Chandolin, Saint-Luc), juin-octobre (Vercorin, Zinal). Prix: CHF 15.–/descente, location de la trottinette et du casque + montée en cabine ou en funiculaire comprise. Accès: Car postal, parkings à proximité des stations. Le bonus: Profiter des terrasses des restaurants aux stations supérieures des remontées... avant de se lancer dans la descente. Informations: www.rma.ch/tourisme/trottinette-tout-terrain

Dans le même genre: À la place de la trottinette, tester un «dirt monster», sorte d’hybride entre trott’ et vélo de descente.

MONTER EN CABANE

 

À PIED

Les refuges d’altitude anniviards forment la dernière ligne d’habitations avant les cimes, au-delà des mayens – dans cette zone où les anciens ne s’aventuraient qu’avec réticence, craignant d’y tomber sur l’un ou l’autre spectre. Ce sont des étapes obligées pour les grandes ascensions de la région. Mais une cabane constitue aussi l’objectif idéal pour une course en haute montagne ne nécessitant pas de compétences techniques ou d’équipement spécifique. À coupler, ou pas, avec une nuitée sur place, en fonction de l’itinéraire choisi. Bella Tola, Tracuit, Petit ou Grand-Mountet, Moiry... Les plus «faciles» sont sans doute la cabane de Moiry (1 h 30 de marche depuis le barrage) et celle du Petit-Mountet (2 h, 2 h 30 de Zinal); pour rejoindre la cabane de Tracuit ou celle du Grand-Mountet, compter entre 4 h 30 et 5 h 30.

 

Période: Printemps-été pour un accès aisé, et pour profiter de l’éventail complet des prestations d’accueil et de restauration des cabanes. Prix: Environ CHF 40.–/nuitée/adulte. Accès: Car postal ou auto jusqu’au départ de la course. Le bonus: Coupler balade et gourmandise à la cabane de Moiry, en profitant de la carte de midi originale, locale et volontiers bio. Informations: www.cabane-de-moiry.chwww.petit-mountet.chwww.cas-diablerets.ch/mountetwww.tracuit.ch

Dans le même genre: Cabane d’Arpitettaz: www.arpitettaz.ch

X-COUNTRY ET BALADE

 

SUR DEUX-ROUES

En août, des milliers de vététistes déboulent des hauteurs de Moiry sur Grimentz, harassés et euphoriques de toucher au but d’une des plus fameuses courses du genre, le Grand Raid et ses trois parcours à choix – depuis Verbier (134km), Hérémence (76km) ou Évolène (54km). Même si l’on n’enfile pas de dossard, Anniviers se pose en paradis du VTT et a de quoi enchanter crosseurs cyclotouristes de tous niveaux. Le must, pour les gros mollets, est peut-être de rejoindre Chandolin de Vercorin, via Zinal. Une boucle ouverte de 40,7km et 1560m de dénivelé positif, qui passe par la plupart des villages anniviards, sans pour autant imposer de longs passages de bitume. L’astuce: monter à Vercorin en téléphérique, vélo sous le bras, et pour le retour prendre le car postal de Chandolin à la plaine. Techniquement facile, la balade demande tout de même un bon niveau d’entraînement.

 

Période: Mai-octobre. Prix: Chalais – Vercorin aller simple CHF 6.80/adulte. Accès: Train et car postal de Sierre à la station de téléphérique de Chalais; Parking à proximité immédiate. Le bonus: Descendre de Chandolin à Chalais à vélo, par la route. Informations: www.valdanniviers.ch (possibilité de commander en ligne la carte au 1:40’000 Bike Explorer Sierre Anniviers).

Dans le même genre: Grimentz – Saint-Jean – Vissoie – Mission – Ayer – Grimentz, 30,4km.

ADMIRER LE PANORAMA DEPUIS LA BELLA TOLA

 

À PIED

Plus c’est haut, plus c’est beau? La vue depuis le sommet de la Bella Tola ferait presque mentir le dicton: ce n’est pas si haut (3025 m), mais qu’est-ce que c’est beau! Ce sommet situé sur la ligne de crête orientale du val d’Anniviers offre un panorama à couper le souffle, au prix d’une grimpette certes sportive, mais assez courte et sans difficulté. De la station supérieure du funiculaire de Tignousa, le chemin, très bien balisé, passe d’abord par le refuge de la Bella Tola, où il est possible (et même recommandé...) de déguster une restauration locale de qualité, voire de passer une nuit. Ensuite, direction le sommet! Là, la fonction «panorama» de votre smartphone sera mise à contribution: Weisshorn, Gabelhorn, Cervin, Dent Blanche, etc. – ils sont là, à vous de les repérer.

 

Période: Printemps-été-automne (horaires d’été du funiculaire Saint-Luc – Tignousa: 25 mai au 5 novembre). Prix: Aller-retour Saint-Luc – Tignousa CHF 16.–/adulte. Accès: Car postal arrêt Saint-Luc Poste. Le bonus: Tout aussi facile et spectaculaire, le Rothorn, sommet voisin de la Bella Tola (2998m), est à 30 minutes de marche. Tenté par un petit enchaînement? Informations: www.cabanebellatola.ch

Dans le même genre: Le Roc-de-la-Vache, 2581 m. www.tracuit.ch

SUR LE CHEMIN DU BISSE DES SARRASINS

 

À PIED

Qu’il soit ou non l’œuvre des Maures (hypothèse assez improbable), un bisse reliait autrefois le torrent de Pinsec, en contrebas de Vissoie, aux pâturages entre Vercorin et Chalais. Dans les années 2000, une association en a restauré le tracé et aménagé le sentier pour les randonneurs; depuis 2014, le chemin du Bisse des Sarrasins est tracé sur toute sa longueur (8,5 km) et peut être parcouru d’une traite, ou par segments (Pinsec-Fang, 4 h, ou Fang-Vercorin, 2 h 30). Des panneaux retraçant l’histoire du bisse jalonnent le parcours, et indiquent les curiosités alentour. Une balade au creux de la vallée, à quelques mètres au-dessus de la Navisence, dans une ambiance sylvestre presque intime – bien loin des élans verticaux qui nous entourent, 2000m plus haut.

 

Période: Mai-octobre. Prix: Gratuit. Accès: Car postal, arrêts Mayoux/Fang/Vercorin; car navette Vissoie – Pinsec – Vercorin en été. Parking à Vercorin, Pinsec, Fang. Le bonus: Restauration et hébergement possibles chez l’habitant côté Pinsec: www.ecoledepinsec.ch – Vercorin: www.voualans.ch Informations: www.sarrasins.ch

Dans le même genre: Bisse de Ricard de Vercorin: www.voualans.ch

BASKETS AUX PIEDS SUR LES SENTIERS

 

EN COURANT

Les runners du monde entier n’ont pas attendu la mode du supertrail pour se lancer sur les sentiers d’Anniviers. C’est ici qu’est née Sierre-Zinal, la plus fameuse des courses de montagne! En vertu du principe qui veut que tout ce qui peut être parcouru en marchant peut l’être en courant, la carte de randonnées pédestres Val d’Anniviers au 1:25’000 offre des possibilités innombrables de parcours à fort dénivelé ou (presque...) à plat. Pourquoi ne pas opter pour le sentier reliant Tignousa à Zinal, soit le dernier tronçon de la fameuse course? Il se confond qui plus est avec le sentier des Planètes, une mise à l’échelle du système solaire (distances et taille des objets) qui s’étend jusqu’au célèbre Hôtel Weisshorn. Alternant dénivelés et passages à flanc de coteau, le parcours se termine par une descente abrupte sur Zinal, et réserve des points de vue fantastiques. Retour à Saint-Luc par le car postal.

 

Période: Mai-novembre. Prix: Montée Saint-Luc – Tignousa CHF 10.–/adulte; Zinal – Saint-Luc par car postal CHF 11.40/adulte. Accès: Car postal arrêt Saint-Luc Poste; parking devant la station du funiculaire. Le bonus: Une pause sur la terrasse de l’Hôtel Weisshorn et/ou une visite du Jardin alpin. Informations: profil du parcours et dénivelé détaillés sur www.sierre-zinal.ch

Dans le même genre: Rejoindre Grimentz depuis Sorebois: www.rma.ch

ADRÉNALINE ET APESANTEUR

 

ENTRE CIEL ET TERRE

Pas besoin d’avoir les pieds sur terre pour apprécier la verticalité du monde anniviard... À Niouc, le pont de l’Araignée, plus vieux pont suspendu d’Europe, offre depuis vingt ans le grand frisson que procure un saut de 190 m dans le vide, loin au-dessus du lit de la Navisence. Pour remuer, ça remue! On peut se contenter d’une traversée en tyrolienne, plus calme et horizontale... ou alors opter pour une balade aérienne dans les arbres: quelques kilomètres plus haut, la Forêt de l’Aventure de Vercorin offre ponts de corde, tyroliennes et autres spécialités à la Tarzan sur les pentes du Crêt-du-­Midi, avec en sus un parcours spécial pour les petits.

 

Période: Avril-octobre (saut à l’élastique), mi-juin à mi-­octobre (Forêt de l’Aventure). Prix: CHF 210.–/saut à l’élastique, CHF 20.–/tyrolienne; CHF 38.– parcours Forêt de l’Aventure (CHF 46.– avec la montée en cabine).

Accès: Car postal, arrêt Niouc; télécabine Vercorin – Crêt-du-Midi. Le bonus: À Niouc, louer une caméra GoPro, clé USB offerte en prime, pour filmer son saut (CHF 30.–); à Vercorin, profiter d’observer la faune sur le sentier des Marmottes en accédant à la Forêt. Informations: www.bungyniouc.chwww.foretaventure.ch

Dans le même genre: La via ferrata de Moiry, à proximité du barrage, classée TD+. www.valdanniviers.ch/tourisme/ferrata-moiry