Sierre et Anniviers

EN BREF

Les dernières nouvelles du val d’Anniviers

1

DÉCOUVRIR

Sierrois et Anniviards racontent leur région, soudée par les liens sacrés de la transhumance

2

DÉVOILER

En Anniviers, la vache ne fait pas que brouter l’herbe ou combattre. Elle est aussi un outil d’intégration sociale

3

RENCONTRER

À Grimentz, Jean Vouardoux veille sur le vin du Glacier, qui vieillit lentement dans la fraîcheur des caves

4

ADMIRER

Un portfolio pour découvrir en noir et blanc la beauté d’une région qui a conservé son caractère sauvage

5

RACONTER

Notre récit graphique exclusif vous propose d’entrer au cœur de l’une des traditions valaisannes les plus secrètes: le fromage des morts

6

EXPLORER

Dix bons plans pour découvrir le val d’Anniviers en marchant, en courant, en pédalant ou en sautant... dans le vide!

7

SAVOIR

Dans tout le Valais romand, le patois est la langue qui exprime le mieux la vie d’autrefois sur l’alpe. Florilège

8

SAVOURER

Miel, fromage ou eaux-de-vie: les produits du terroir anniviard valent amplement le détour. Sélection

9

BOIRE UN VERRE

Le plein d’idées pour boire, manger et dormir à Sierre et dans le val d’Anniviers

10

SE RESTAURER

Le plein d’idées pour boire, manger et dormir à Sierre et dans le val d’Anniviers

11

DORMIR

Le plein d’idées pour boire, manger et dormir à Sierre et dans le val d’Anniviers

12

DÉCOUVRIR

Le plein d’idées pour boire, manger et dormir à Sierre et dans le val d’Anniviers

13

EN BREF

VAL D’ANNIVIERS

 

Les dernières nouvelles du val d’Anniviers.

VINUM MONTIS ÉTOFFE SON OFFRE ET FAIT PEAU NEUVE

 

Cette plate-forme mettant à l’honneur les richesses œnotouristiques de la région de Sierre innove en lançant un site internet et propose aux amateurs d’adhérer à un club de privilégiés. 

Créé en 2014, Vinum Montis a pour vocation de faire découvrir les vignerons et les crus de la région sierroise, en créant une communauté entre producteurs et consommateurs. Cette plate-forme, qui organise chaque année cinq événements de dégustation dans des endroits insolites de la région, vient de faire sa mue de printemps en adoptant une nouvelle ligne graphique. Auparavant présent uniquement sur les réseaux sociaux, Vinum Montis dispose désormais d’un site internet entièrement consacré à l’œnotourisme, incluant une boutique en ligne et des offres exclusives. À quoi s’ajoute la possibilité de devenir membre du club et de profiter de prestations attractives en relation avec le monde du vin. 

 

Plus d’infos: www.vinummontis.ch

REDÉCOUVRIR LE SENTIER ZAU ZOURA

 

Créé après l’ouragan «Viviane» en 1990, ce sentier didactique situé au-dessus du village d’Ayer a été modernisé. Une nouvelle formule qui ravira petits et grands.

Lancée par la Société de développement d’Ayer-Mission et soutenu par la commune d’Anniviers et Anniviers Tourisme, la rénovation du sentier didactique de Zau Zoura s’achève. Il pourra être emprunté par les marcheurs dès le 20 mai. Différents experts ont participé à ce projet, qui vise à décrire l’écosystème entre le village et le mayen ainsi que l’intégration de l’homme dans le milieu au fil du temps. 

 

DE LA FLORE À LA GÉOLOGIE

Torrent, rivière, lisière, pierres à cupule, agriculture, transhumance, avalanches, forêt protectrice, moraine et mines de Gollyre: autant de thèmes abordés au fil des 15 postes du sentier. Outre une brochure d’information, un scénario ludique conduit les enfants d’un panneau didactique à l’autre et, pour les promeneurs désireux d’en savoir plus, des codes QR à chaque poste renvoient vers des références complémentaires sur internet. Marcher fait du bien, se cultiver aussi: concilier les deux est définitivement un bon plan!

 

Plus d’infos: www.zau-zoura.ch

UNE NUIT PLUS NOIRE POUR S’EN METTRE PLEIN LA VUE 

 

À la montagne, on recherche l’air pur, le calme. Mais pourquoi ne pas viser plus haut? Les acteurs touristiques et économiques du val d’Anniviers et de Tschuggen Feriendorf souhaitent offrir les étoiles à leurs visiteurs. 
Faire du val d’Anniviers non pas une réserve d’Indiens, mais une «réserve d’obscurité». Voici l’idée lumineuse émanant d’une vaste réflexion menée sur une plate-forme collaborative créée par la HES-SO du Valais/Wallis. Elle s’est révélée être une véritable pépinière à projets! Il n’est pas question ici de décrocher la Lune, mais de proposer un «Parc aux étoiles» accessible depuis l’ensemble des villages de la vallée. Et cela sans souffrir de la pollution lumineuse réduisant l’éclat des astres, en éteignant simplement l’éclairage public. Il suffirait alors de lever les yeux pour profiter du spectacle. Des événements pourraient aussi être organisés avec l’Observatoire François-Xavier-Bagnoud de Saint-Luc, où se trouve le sentier des Planètes. 

 

UNE OFFRE INTERSTELLAIRE

Ce projet innovant n’est pas tombé du ciel. Il a surclassé la soixantaine d’idées émises sur la plate-forme collaborative. Les acteurs économiques et institutionnels des deux régions concernées les ont ensuite départagées. Le «Parc aux étoiles» est aujourd’hui entre les mains des étudiants du programme Design of Touristic Products And Services, piloté par la Haute École de gestion et tourisme. Ils auront six mois pour mettre sur pied cette nouvelle offre touristique.

TOUJOURS PLUS DE COUREURS À L’ASSAUT DES CIMES

 

Il faudra bientôt se battre autant pour s’inscrire à la mythique course Sierre-Zinal que pour obtenir une entrée au Paléo Festival. Il y a deux ans, il avait fallu attendre trois mois pour que la catégorie «Touriste» de la Course des cinq 4000 – en référence à l’altitude des sommets alentour – affiche complet. En 2016, cela avait à peine pris un mois. Cette année, le record de vitesse a d’ores et déjà été pulvérisé: il n’y avait plus une seule place en à peine deux jours.

DE NICE AU VAL D’ANNIVIERS, CAP SUR LA GRANDE TRAVERSÉE DES ALPES DE FLORENTIN WIGET

 

C’est une odyssée incroyable que s’apprête à vivre Florentin Wiget.

Cet habitant de Saint-Jean, juste en dessous de Grimentz, est un personnage à part, bien connu dans le val d’Anniviers. Géologue et guide, il a été victime d’un grave accident de montagne en 1999, qui lui a laissé des séquelles tant mentales que physiques. Du mental, il va pourtant lui en falloir beaucoup, lui qui se prépare à une grande traversée des Alpes à vélo et à pied. Du 30 mai au 24 août, il est ainsi prévu qu’il rallie Nice au val d’Anniviers, accompagné par des proches, des connaissances ou toutes autres personnes intéressées à se relayer à ses côtés. Au programme: 700 kilomètres d’itinérance à parcourir à vélo, avec 17’000 mètres de dénivelé positif et 5 sommets phares de l’arc alpin. Ce voyage s’annonce déjà comme une grande bouffée d’oxygène dans la vie cabossée de cet amoureux de la montagne, tout en visant aussi à récolter des fonds.

 

Pour en savoir plus sur Florentin Wiget et son périple hors du commun: http://esther8larios.wixsite.com/florentin

ET SI ON SE LAISSAIT MENER PAR LE BOUT DU NEZ?

  

À Grimentz, les géraniums embellissent le vieux village, un lieu valant déjà à lui seul le détour. Mais saviez-vous que vous aviez le droit de frotter délicatement leurs feuilles pour libérer leur parfum? Si si, c’est autorisé et même vivement conseillé le long du «chemin des Géraniums». Gingembre, orange, menthe ou rose, vous serez surpris par les senteurs se dégageant de ces fleurs, titillant et stimulant votre odorat. 
Plus de trente espèces de géraniums odorants ont été disposées sur les rebords des fenêtres. Toutes sont prêtes à réveiller vos sens et à vous prouver que ces belles fleurs africaines, qui ont su s’imposer sur nos balcons, ont bien d’autres qualités que celle de repousser les moustiques.

ELLA MAILLART S’APPRÊTE À CREVER L’ÉCRAN

 

Exploratrice, photographe, écrivaine et journaliste, Ella Maillart est indissociable du village de Chandolin, où elle a vécu pendant près d’un demi-siècle avant d’y finir ses jours, en 1997. Plusieurs événements marquent cette année les 20 ans de sa mort. Les Éditions Zoé viennent ainsi de publier son dernier livre jusque-là inédit en français. Riche de plus de soixante de ses photos, «Au pays des sherpas» relate son séjour au Népal et l’ascension vers le lac sacré de Gosainkund, en 1951. L’illustre aventurière sera aussi à l’affiche des «Voyages extraordinaires d’Ella Maillart». Réalisé par Raphaël Blanc, ce documentaire invite à la rencontre de cette femme d’exception. À découvrir en Romandie dès juin 2017.

Captivé par les cimes et les jeux de lumière, l’illustrateur Vincent Desplanche a dédié ses «Carnets d’Anniviers» à la région. L’artiste y a retranscrit ses excursions en aquarelles, publiées grâce aux dons des internautes.

 

Disponible sur www.etsy.com

GILLOU, LE DOUX NOM DU CENTRE GÉOMÉTRIQUE DU VALAIS

 

Sur la base de savants calculs, le géologue André Morard a découvert en 2009 que le centre du Valais se trouve près de Saint-Luc, aux Mayens-de-Gillou, aux coordonnées exactes E 612.812/N 117.582. 

Cela explique la présence d’un totem et d’un drapeau valaisan à cet endroit précis, intriguant les randonneurs qui se rendent à l’Hôtel Weisshorn.