Détour n°2 - Mai 2018

EN BREF

L’actualité des Alpes vaudoises

news_sommaire

DÉCOUVRIR

Voyage au cœur des alpes vaudoises

decouvrir_sommaire

RENCONTRER

L’Étivaz

3

ADMIRER

Le portfolio

admirer_sommaire

RACONTER

Bollywood glacier

5

EXPLORER

Vingt façons de déguster les Alpes vaudoises

6

SAVOURER

Les délices du terroir

savourer_sommaire

BOIRE UN VERRE

Nos bonnes adresses

8

SE RESTAURER

Nos bonnes adresses

9

DORMIR

Nos bonnes adresses

10

MANIFESTATIONS

Calendrier des principales manifestations

11

EXPLORER

VINGT FAÇONS DE DÉGUSTER LES ALPES VAUDOISES

 

Les meilleurs plans sélectionnés par Détour pour découvrir toute la diversité de la région.

Sommets escarpés et neiges éternelles, mais aussi alpages verdoyants, lacs qui miroitent au soleil, torrents vivifiants, chemins bucoliques ou routes en lacets: avec sa multiplicité de paysages, d’atmosphères et de climats, les Alpes vaudoises font figure de grand parc d’attractions pour randonneurs et assoiffés de «bon air». Elles possèdent de nombreux atouts qui combleront aussi les amateurs d’adrénaline et de spectaculaire. Mais cette région modelée non seulement par des siècles de vie montagnarde mais aussi par l’action des forces géologiques a tout autant à offrir aux gourmands ainsi qu’aux passionnés d’histoire, de patrimoine ou de botanique. Circuits à vélo ou à pied, fabrication de fromage à l’alpage, ateliers de papier découpé, vols en ballon ou parapente, musées ou chemins didactiques, loisirs aquatiques… Ambitieuses ou modestes, Détour a sélectionné pour vous une vingtaine d’activités idéales pour explorer ce coin de montagne où aucun caillou, aucun chalet, aucune gentiane n’est semblable aux autres.

BLAISE GUIGNARD

À VÉLO

 

Montagnes à vaches, les Alpes vaudoises? Certains a priori ne demandent qu’à être balayés... Celui-ci ne résistera guère aux dénivelés à franchir pour goûter aux plaisirs de la découverte sur sa petite reine. Route ou VTT, excursion d’un jour ou circuit avec hébergement et transport des bagages, il suffit de faire son choix, et en selle!

À L’ASSAUT DES COLS

 

Au départ des Diablerets, cet itinéraire propose une boucle de 211 km à faire en quatre étapes: d’abord un circuit d’acclimatation autour de la station ormonanche, avec les côtes des Voëttes et de la Forclaz en guise de mise en jambes. Ensuite le plat de résistance, des Diablerets à Villars via le col du Pillon et les Mosses. Suivent une boucle en plaine au départ de Villars, puis le dernier jour l'ascension du Col de la Croix, dessert de ce Tour. Nuitées et demi-pension dans des hôtels 3 étoiles, transport des bagages, assistance et soutien logistique complet, ce circuit laisse libre de profiter à 100% du parcours et des haltes gourmandes. Il peut être fait en deux variantes, l’une autonome, l’autre accompagnée.

 

Période: Mai à octobre Prix: Dès 730 fr./pers. Accès: Route ou train ligne ASD jusqu’aux Diablerets Infos: inscriptions www.swissbackstage.com, ­https://wanderland.myswiterland.com

LA CLASSIQUE

 

C’est la version expéditive du tour présenté ci-dessous, celle qui empile en une journée kilomètres et dénivelés comme un affineur le fait des meules de l’étivaz. Au départ d’Aigle, la route additionne les 1778m du col de la Croix aux 1546 m du Pillon, et clôt l’opération avec les Mosses, 1445m. Près de 2400m de grimpette et 105km au compteur – une «Classique des Alpes vaudoises» qui mérite bien son nom, le nombre de cyclistes croisés sur le tracé est là pour l’attester.

 

www.cycliste.ch/itineraires-velo-route

LA VERSION TERRAIN

 

Le cyclisme de route a ses inconditionnels, le VTT également – ce sont d’ailleurs souvent les mêmes (quand on aime…). Opter pour la fourche télescopique et les roues à crampons permet de découvrir d’autres chemins! Par exemple les 105 km du tour VTT «Alpes de la région du -Léman», un sinueux jeu de montagnes russes en deux étapes ralliant Aigle à Saint-Maurice en passant par Les Diablerets. Forfait dès 250 fr. comprenant nuitée et demi-pension + transport des bagages.

 

www.suissemobile.ch

À PIED

 

Parcourir la région à pied, c’est se donner la chance de saisir toutes les nuances d’un paysage qui évolue au rythme de la marche et d’en apprécier toutes les saveurs. Et lorsque la balade se prolonge, jour après jour, en emmenant le promeneur dans les moindres recoins des Alpes vaudoises, s’y ajoutent le bonheur de s’approprier ainsi un bout de pays et la fierté d’accomplir un petit exploit sportif.

À TRAVERS LE GLACIER DES DIABLERETS

 

Du Scex-Rouge à la Quille-du-Diable, un chemin balisé traverse le glacier en une petite heure de neige éternelle. À l’arrivée, le restaurant du refuge L’Espace propose des spécialités de la région – et la vue sur Derborence et le Valais... Le retour peut se faire en snow bus, véhicule à chenilles qui donne à cette vaste plaine blanche des allures d’Antarctique. À coupler avec l’expérience vertigineuse que constitue le Peak Walk, le pont suspendu reliant le Rouge au «View Point» – le premier pont du monde jeté entre deux sommets.

 

www.glacier3000.ch

L’ARGENTINE EN BOUCLE

 

Ce tour de 15km pour 760m de dénivelé positif au départ de Solalex contourne le massif de l’Argentine et son spectaculaire Miroir par Anzeindaz et le col des -Essets. On se retrouve en pleine montagne, minérale et aride, entre l’Argentine et le Muveran, avant de remonter pour trouver un beau point de vue sur la plaine du Rhône et le Léman, puis de longer l’Arête de l’Argentine jusqu’au point de départ. À réserver aux bons marcheurs bien chaussés.

 

www.suissemobile.ch

SUR LES HAUTEURS DE LEYSIN

 

Se promener sous les Tours-d’Aï, c’est croquer un peu de sa géographie scolaire – à la faveur d’une vue à couper le souffle. Depuis l’arrivée de la télécabine Leysin- La Berneuse, une boucle passant par le lac d’Aï avant de relier les deux sommets de Chaux-de-Mont et Chaux-de-Tompey permet de s’en mettre plein les yeux avant de redescendre vers le restaurant via le col de Tompey. Compter 4h environ sans les pauses.

 

www.randonner.ch

LE TOUR DES ALPES VAUDOISES

 

La Suisse à pied propose un Tour des Alpes vaudoises comprenant huit étapes pour un total de 130 km et un dénivelé positif de quelque 7700m. De quoi profiter de toute la variété de paysages et d’ambiances de la région, sans se priver de goûter aux spécialités gourmandes des villages et alpages visités au cours de ce trek. On peut relever le défi de se lancer dans l’ensemble – départ et arrivée à Aigle, et entre les deux un somptueux circuit passant notamment par Leysin, les Mosses, -Château-d’Œx, L’Étivaz, le Pillon, Bretaye, Taveyanne et Solalex – ou dans une version «courte» de 4 ou 5 jours. Le forfait comprend nuitées en hôtel ou B&B et demi-pension, transport des bagages, les remontées mécaniques, la logistique, les cartes et les taxes de séjour.

 

Période: Mai à octobre Prix: De 610 fr. à 1330 fr./pers. Accès: Transports publics ou route jusqu’à Aigle Infos: inscriptions www.swissbackstage.com, https://wanderland.myswiterland.com (La Suisse à pied, itinéraire No 46)

LES VIAS DU FROMAGE

 

Initiative du Parc naturel régional Gruyère Pays-d’Enhaut, les Vias du fromage proposent une série de balades calquées sur les anciens chemins commerciaux des deux plus fameuses pâtes dures de la région, le gruyère AOP et l’étivaz AOP. Toutes les étapes sont desservies par les transports publics et peuvent être faites de façon indépendante. Le bonus: une application pour téléphone portable, à télécharger pour s’informer de façon ludique et interactive en direct.

 

www.pnr-gp.ch

LES SENTIERS DIDACTIQUES

 

Sentier du Sel entre Plambuit et le Bévieux, sentier de la Pierre à Solalex, chemin de la Terre à Bretaye, Parcours Louis-Saugy à Château-d’Œx, chemin Juste-Olivier à Gryon, Sentier agroenvironnemental de Curnaux à Chesières, sentier des Renardeaux à Villars, etc.: toute la région regorge de petites balades à faire plan en main pour marcher futé et ludique, et en apprendre plus sur la flore, la faune, la géologie, les traditions ou la vie contemporaine dans les Alpes vaudoises.

 

www.villars-diablerets.ch, www.sentierdusel.ch

À L’AVENTURE

 

Des rochers à escalader, des pentes et des torrents à dévaler et le ciel comme terrain de jeu: les Alpes vaudoises ne manquent pas d’attrait pour qui aime les émotions fortes. Certaines sont plutôt exigeantes, à l’instar des vias ferratas de la région ou du vélo de descente à Leysin; d’autres ne demandent rien d’autre que d’avoir le cœur bien accroché et les yeux grands ouverts, tel un vol en montgolfière à Château-d’Œx, une initiation au parapente ou une course en «alpine coaster» sur le glacier des Diablerets. Prêt?

LE CIEL EN SILENCE

 

En janvier, Château-d’Œx accueille un festival des ballons réputé dans le monde entier. Le chef-lieu du Pays-d’Enhaut a fait du vol en ballon un de ses meilleurs atouts; la société Sky Event propose toute l’année des vols d’environ une heure au-dessus des Préalpes, ainsi que des survols du Plateau durant l’été. À la fois méditative et spectaculaire, une activité à vivre seul, entre amis ou en famille! Aux commandes, un aéronaute chevronné; en quelques minutes, le ballon s’élève de plusieurs centaines de mètres, dans un silence interrompu seulement par le souffle des brûleurs. Les sommets environnants sont soudain à hauteur de regard, le panorama s’étale librement à 360 degrés, la vue de la nacelle à l’air libre est somptueuse, et le temps s’écoule comme en un rêve.

 

Période: Toute l’année Prix: 390 fr./adulte, 195 fr./enfant de 8 à 15 ans, accompagné Accès: Transports publics ou route jusqu’à Château-d’Œx, quelques minutes à pied pour atteindre le point de rendez-vous Infos: inscriptions: www.ballonchateaudoex.ch

DOWNHILL À LEYSIN

 

700 mètres de pente séparent la Berneuse du village de Leysin, un dénivelé qui fait le bonheur des skieurs en hiver… et des cyclistes de descente en été. En plus d’un beau réseau de sentiers balisés pour crosseurs, la station propose un complexe de descente de 20km réparti en trois niveaux de difficulté, et des forfaits location de matériel et remontées mécaniques sont en vente dans les magasins de sport (dès 45 fr. la demi-journée).

 

www.leysinpark.ch

VIA FERRATA, LE MONDE DES BALADES VERTICALES

 

D’en haut, tout est beau, et faire une via ferrata est un excellent moyen de s’en rendre compte – sans risque mais non sans palpitations! Tous les niveaux de difficulté et toutes les longueurs de voie sont représentés: certaines voies sont faciles et accessibles aux petits grimpeurs, comme celle du Lavanchy à Bex ou l’une des deux voies de la Videmanette à Rougemont. D’autres sont réservées aux spécialistes, telles celle de Plan-Praz à Leysin ou encore les voies du Rocher-Jaune et de la cascade du Dar, aux Diablerets. En tous les cas, se renseigner soigneusement sur le niveau de compétence et le matériel requis avant de se lancer.

 

www.viaferrata.com, www.glacier3000.ch, www.villars-diablerets.ch

EN TANDEM SOUS UNE AILE

 

Prendre son élan sur la pente, s’envoler comme un oiseau, planer à quelques mètres au-dessus des pâturages, frôler la cime des arbres… Plusieurs structures proposent des vols d’initiation en parapente accompagnés d’un moniteur: Bol d’Air ou Parapente Centre Adventure aux Diablerets, Dimension 3, Smith ou Lombard à Villars, etc. Compter 120 fr. (montée en cabine comprise) pour un vol basique – mais toutes les options existent: vol avec doubles commandes, avec ou sans marche d’approche, sur les Préalpes ou sur la plaine, vol de nuit ou au gré d’un thermique…

 

www.villars-diablerets.ch, www.otrement.ch

AU GRÉ DU TORRENT

 

Se glisser dans le lit d’un torrent et se laisser aller, flotter, tomber parfois au gré de ses méandres est une expérience fantastique. Deux spots de canyoning sont proposés dans la région, plus typés «randonnée aquatique» que sport extrême. C’est en particulier le cas de la Tine, praticable dès 10 ans; la Torneresse (dès 12 ans) offre tout de même son content de sauts vertigineux (tous évitables si on le souhaite…). Bien encadré et sans risque, une activité plus que rafraîchissante.

 

www.rivieres-aventure.ch

DE LA LUGE, MÊME EN ÉTÉ

 

Une piste sur rails d’un kilomètre de long, dix virages relevés, un «carrousel» qui vous met la tête à l’envers, des vagues et des sauts réservant de vrais moments en apesanteur: l’«alpine coaster» construit à quelques mètres de la station supérieure de Glacier 3000 tient moins de la descente en luge Davos que de la montagne russe, à laquelle ce genre d’attraction est apparenté. Dès 9 ans (ou 130 centimètres!), 9 fr./descente ou 36 fr./5 descentes.

 

www.glacier3000.ch

À VIVRE

 

On ne découvre pas seulement un pays avec ses pieds, et le paysage n’en dit pas tout… Région riche d’histoire, gourmande et généreuse de ses bienfaits naturels, les Alpes vaudoises se racontent aussi à travers les activités traditionnelles de ses habitants. Assister en direct à la fabrication du fromage, passer une nuit à l’alpage, s’essayer au délicat découpage du papier, toucher du doigt un quotidien ancré dans plusieurs générations – ou tout simplement s’arrêter, que ce soit pour s’imprégner des senteurs d’un jardin botanique ou pour lancer sa ligne dans les flots d’un petit lac d’altitude: le temps donné, ici, est du temps gagné.

EN DIRECT DU CHAUDRON

 

Assister à la fabrication traditionnelle du fromage n’est guère compliqué: à deux pas des Mosses, au chalet de Lioson-d’Enbas (ouvert tous les jours), au Temeley entre Leysin et la Berneuse, à Château-d’Œx, au Restaurant Le Chalet... Et pour un tableau complet des premiers mois de vie d’un fromage, une visite des caves de la coopérative à L’Étivaz s’impose.

 

www.leysin.ch, www.lechalet-fromagerie.ch

PARMI LES FLEURS

 

En juin, on s’enivre des senteurs racées de la flore incroyablement variée et odorante qui garnit les pâturages alpins. Un plaisir à affiner en suivant une des variantes du sentier botanique des Choucas, sur les hauts de Château-d’Œx, ou à prolonger par la visite d’un jardin botanique: la Gentiana, à Leysin, les Tussilages, aux Diablerets, ou encore la Thomasia, à Pont-de-Nant, un des deux jardins botaniques gérés par le canton de Vaud.

 

www.jardinalpinlesdiablerets.ch, www.chateaudoex.ch, www.botanique.vd.ch, jardingentiana.ch

COMME UN ARMAILLI

 

L’étivaz AOP est considéré comme un des plus grands fromages du monde, il n’en prend pas moins naissance dans de modestes chalets d’alpage, à la chaleur d’un feu de bois. En collaboration avec des producteurs, l’Office du tourisme de Château-d’Œx a mis sur pied les Sentiers du fromage d’alpage: une nuit à l’alpage avec repas du soir, petit déjeuner et fabrication du fromage avec le fromager, dans le cadre unique d’un chalet centenaire. À Belles-Combes,  au Rodovanel, au Fenil-aux-Veaux ou encore à Rodomont-Devant, une tranche de vie à expérimenter à l’échelle 1/1, avec le respect qui s’impose à l’égard des transhumants qui vous accueillent. Et de quoi changer à jamais votre regard sur cette pâte dure où s’expriment toutes les saveurs de la flore estivale d’altitude, aussi bien qu’un savoir-faire ancestral et un mode de vie propre à toute une région.

 

Période: Début juin à mi-septembre Prix: 45 fr./adulte, 25 fr./enfant Accès: Transports publics ou route jusqu’à Château-d’Œx, puis 2 à 4 heures de marche jusqu’à l’alpage Infos: inscriptions www.chateaudoex.ch

DÉCOUPER TEL UN ARTISTE

 

L’art du papier découpé fait partie du patrimoine culturel du Pays--d’Enhaut; la vallée compte plusieurs artistes de renommée mondiale, qui perpétuent cette tradition et la réinventent en l’inscrivant dans des thématiques contemporaines. L’artiste Corinne Karnstädt propose des initiations en 1 h 30 ou 3 h grâce à son Atelier de découpage mobile (90 fr. ou 180 fr., plus quelques francs pour le matériel); on trouve une offre très similaire à l’Office du tourisme de Rossinière, mais l’atelier a lieu sur place.

 

www.kcreation.ch, www.chateaudoex.ch

PÊCHE EN EAUX FROIDES

 

Les mordus y courent dès la saison ouverte: lancer la ligne dans l’un des nombreux lacs des Préalpes vaudoises est une activité réputée, que ce soit dans le lac Lioson, celui des Chavonnes, celui de l’Hongrin, le petit lac d’Aï, celui de Retaud et même la Sarine. Pourquoi ne pas essayer? Il suffit de se procurer un permis journalier à 20 fr. auprès de l’office du tourisme des lieux, et à vous ombles et truites! On peut aussi profiter de la quiétude de ces eaux d’une autre manière – par la baignade ou le canotage, ou même en s’initiant au stand-up paddle sur le lac Retaud.

 

www.villars-diablerets.ch, www.leysin.ch, www.chateaudoex.ch

EN MODE MUSÉE

 

Objets du quotidien passé, joyaux architecturaux de bois, témoignages des débuts du tourisme montagnard, art naïf et œuvres d’artistes en lien avec les Alpes vaudoises: les quelques musées de cette région où les traditions sont loin d’être sous cloche la donnent à voir sous un éclairage précieux. C’est le cas du Musée des Ormonts, du Musée du Vieux Pays-d’Enhaut ou encore du petit Musée du Vieux-Leysin. Mais l’histoire est aussi à voir en plein air – par exemple à L’Étivaz, à la faveur d’une balade architecturale, également à Vers-l’Église où l’on peut visiter la scierie historique des Planches, restaurée par quelques passionnés.

 

www.chateaudoex.ch, www.museeormonts.ch, www.lafromagerie-leysin.ch

Publicité