Ascona-Locarno

EN BREF

Les dernières nouvelles de d’Ascona-Locarno

en bref_sommaire

DÉCOUVRIR

Portrait de personnalités locales emblématiques qui partagent une même passion pour le terroir

decouvrir_sommaire

DÉVOILER

Le grotto, incarnation de la dolce vita à la tessinoise

grotti_sommaire

RENCONTRER

Instituteur à la retraite devenu meunier, Ilario Garbani a sauvé de l’oubli une spécialité locale à base de farine de maïs

croisade_sommaire

ADMIRER

Le charme sauvage des vallées d’Ascona-Locarno

portofolio_ascona_sommaire

RACONTER

La ville de Locarno est intimement liée au camélia, une fleur originaire du Japon au destin étonnant qui a trouvé dans cette partie du canton une seconde patrie

bd_ascona_sommaire

EXPLORER

Vingt idées d’activités sportives, culturelles ou épicuriennes pour découvrir la région dans toute sa diversité

explorer_ascona_sommaire

SAVOURER

Des fromages au vin en passant par le riz et autres spécialités, notre sélection gourmande met en valeur le savoir-faire des artisans locaux

savourer_ascona_sommaire

NOS ADRESSES

Grotti, terrasses, restaurants, hôtels, campings: nos suggestions pour bien préparer votre séjour

adresses_sommaire

AGENDA

Calendrier des principales manifestations

agenda_sommaire

EXPLORER

LE TESSIN EN CINÉMASCOPE

 

Vingt activités sélectionnées par Détour pour découvrir Locarno et les vallées attenantes.

Chaque année, le cinéma s’invite à Locarno sur le célèbre écran de la Piazza Grande. Mais en vérité, le Tessin tout entier est en soi un décor, l’authenticité en plus. Et la région d’Ascona-Locarno, en particulier, tient le visiteur en haleine par une palette incroyablement riche d’atmosphères, de paysages et d’histoires. Celles, intimes et épiques à la fois, des habitants de ces vallées sinueuses où chaque pouce de terre habitable est disputé depuis des siècles au rocher omniprésent, au prix d’efforts d’ingéniosité uniques; les success-stories des pionniers qui, à force d’acharnement et de foi, en ont tiré des vins et des gourmandises réputées ou des trésors d’ingénierie artisanale; les chroniques fastueuses de ceux qui ont profité de la quiétude ensoleillée des rives du lac Majeur et de ses îles pour créer des jardins éblouissants et cultiver un art de vivre contrastant avec la rude vie en amont.

Aujourd’hui, ces récits s’écrivent encore – se confondent, s’entremêlent, se répondent et s’enrichissent mutuellement, comme si le scénariste de ces lieux magiques n’avait su choisir entre les genres. Ici, une randonnée sportive peut être en même temps voyage dans le temps et escapade gourmande, un après-midi urbain peut devenir un périple aventureux et le parfum des fleurs peut se fondre dans l’odeur d’un musée. Nous vous proposons une vingtaine d’idées pour vivre ici votre propre film au gré de votre inspiration. Action!

 

BLAISE GUIGNARD

ROAD MOVIES AU SOLEIL

 

Sur les sentiers panoramiques de Cardada ou au pied du glacier du Basodino, le long de la Verzasca ou au gré des méandres de la Maggia, les hauteurs de Locarno et la fraîcheur minérale de ses vallées invitent irrésistiblement à la balade. Et la variété des paysages s’apprécie d’autant plus qu’on s’y déplace! À pied ou à vélo, cinq propositions incontournables pour des randonnées sportives ou des escapades plus modestes.

AU FIL DE LA VERZASCA

 

Classique parmi les classiques de la randonnée en terre tessinoise, le Sentierone della Verzasca relie Contra, en aval, à Sonogno, tout au bout de la vallée. Un ancien sentier muletier de 24km que l’on peut arpenter dans sa totalité – compter neuf heures environ – ou par étapes, grâce aux nombreux arrêts de bus qui ponctuent le trajet. Ce qui permet de profiter des multiples possibilités de baignade rafraîchissante… ou d’une halte réparatrice dans un des innombrables grotti de la vallée. Sans parler des sculptures contemporaines du Sentier pour l’art, dont une vingtaine se fondent dans le paysage entre Lavertezzo et Brione. Praticable toute l’année, le sentier peut toutefois se révéler glissant en hiver et au début du printemps.

 

www.ascona-locarno.com/excursions

DÉCOUVERTES SUR DEUX ROUES

 

Plutôt cycliste que piéton? Les occasions ne manquent pas de tailler la route en petite reine ou de tressauter sur les sentiers bien balisés au guidon d’un VTT. L’Alta Verzasca Bike propose ainsi 8km de chemin de terre entre Brione et Sonogno. La grimpette de la Corona dei Pinci (22 km et 1100 m de dénivelé positif) ou celle de Cardada (31km pour 1300m) est plus ambitieuse; sur route, les 25 km séparant Gordola de Sonogno valent aussi leur pesant de côtes... Le must restant sans doute la montée de Bignasco au Lago del Narèt, à 2300 mètres d’altitude, avec ses derniers kilomètres à gros pourcentages (11,5%).

 

www.ascona-locarno.com/bike

SUR LE BALCON DE LOCARNO

 

Mille mètres au-dessus d’Orselina, mais accessible en un clin d’œil grâce à son téléphérique aux cabines griffées Mario Botta, Cardada fait office de balcon favori des Locarnais. Surtout si l’on emprunte encore le télésiège menant à la Cimetta (1670 m) et son panorama à 360° sur la région entière, incluant la plaine de Magadino, les îles de Brissago et le lac Majeur. Point de départ de nombreuses excursions plutôt faciles, à pied ou à VTT, on y vient pour une virée dominicale avec pause gourmande ou pour s’élancer en parapente pour des baptêmes biplaces ou des vols au long cours, profitant des conditions idéales qu’offre le site. Attention, le téléphérique est fermé pour maintenance du 21 octobre au 20 décembre.

 

www.cardada.ch

ET AUSSI

 

À Robièi, sur le toit du Val Bavona Point de départ des randonnées dans la région du glacier Basodino et de la cabane Cristallina (ouverte de mi-juin à début octobre).

www.robiei.ch

 

Au rythme des lamas Excursions guidées avec des lamas dans le Val Onsernone.

www.lamatrekking.ch

LA DOLCE VITA

 

Baignées de douceur, les rives du lac Majeur offrent l’irrésistible tentation d’un répit méditerranéen et autorisent presque toutes les fantaisies botaniques. Un climat unique dont on profite en admirant les jardins luxuriants de Brissago ou de Gambarogno, mais aussi en paddlant tout en fluidité sur les eaux miroitantes. À moins que l’on ne sacrifie au rituel du thé au Monte Verità – ou que l’on se prélasse aux Thermes salins de Locarno.

UN THÉ SUR LA MONTAGNE DE LA VÉRITÉ

 

Communauté utopique un siècle avant la vague hippie, puis refuge de l’avant-garde européenne dans l’entre-deux-guerres, le Mont-Monescia fut rebaptisé Monte Verità par ses colons épris d’utopie et de retour aux sources, abritant bientôt un hôtel Bauhaus et plusieurs bâtiments de style qui forment aujourd’hui un complexe hôtelier hors du commun. Le canton du Tessin gère ce trésor historique et culturel par le biais d’une fondation; en 2005, pour profiter d’un microclimat unique et favorable, un bon millier de plantes de thé y ont été installées, dont la récolte donne lieu à une fête annuelle. On s’y promène librement en s’imprégnant de la paix des lieux; les premier et troisième dimanches du mois, on peut aussi s’octroyer 90 minutes de respiration et d’esprit zen dans la Maison du thé en participant à la cérémonie du thé selon le rituel japonais (45 fr./pers., groupes sur demande).

 

www.casadelte.ch

À LA GLOIRE DES CAMÉLIAS

 

À San Nazzaro, juste en face d’Ascona sur l’autre rive du lac Majeur, le pépiniériste Otto Eisenhut a créé en 1955 un parc consacré aux plus luxuriantes des fleurs de jardin. Le Parc botanique du Gambarogno sert d’écrin à quelque 950 variétés de camélias et 450 espèces de magnolias, sans parler des azalées, pivoines, rhododendrons et autres sapins exotiques ou lierres qui leur servent de faire-valoir de luxe. Des abeilles élevées à ses abords y font un miel saturé de parfums enivrants, en vente sur place. On le visite toute l’année, sept jours sur sept, de 9h à 18h (5 fr./adulte, gratuit pour les enfants jusqu’à 14 ans).

 

www.parcobotanico.ch

DÉTENTE THERMALE TOUTE L’ANNÉE

 

400m2 d’eau salée à 35°C, trois zones de confort comprenant bassins intérieurs et extérieurs, sauna et hammams ainsi qu’un espace de restauration, et en prime une vue sans pareille sur le lac et les montagnes: les Termali Salini & Spa de Locarno, flambant neufs, se sont rapidement imposés comme un lieu de détente incontournable de la ville. Entrée 32 fr./adulte, enfants acceptés dès 4 ans (10 fr. de 4 à 6 ans, 18 fr. de 7à 15 ans).

 

www.termali-salini.ch

DES FLEURS AU MILIEU DE L’EAU

 

Inspirés par la romantique quiétude des îles de Brissago alors inhabitées, Richard et Antoinette Fleming-de Saint-Léger, premiers propriétaires des lieux, y ont créé un vaste jardin botanique en 1885, profitant d’un climat presque tropical pour y cultiver près de 1700 variétés du monde entier. Plus épris de farniente luxueux que d’horticulture, leur successeur, l’Allemand Max Emden, prit néanmoins garde à maintenir le parc en état et y construisit à son propre usage un splendide palais Art déco. Le tout a été racheté par le canton en 1949 et constitue depuis un des plus célèbres atouts charme du Tessin, comprenant le parc, l’hôtel et son restaurant. On s’y rend de Brissago ou Ascona (10 à 15 minutes en bateau) ou de Locarno (une demi-heure). Parc ouvert tous les jours d’avril à octobre, entrée 8 fr./adulte, 2 fr. 50/enfants.

 

www.isolebrissago.ch

PAGAYER SUR LE LAC

 

Eaux claires, sable fin et arbres diffusant leur ombrage protecteur, la plage publique de Locarno fournit un point d’accès idéal pour toutes les activités nautiques sur le lac. Le stand up paddle – pagayer debout sur une planche – y a naturellement trouvé un de ses plus beaux spots! Installé sur le bagno pubblico depuis 2018, le Wilson SUP Center en est le spécialiste incontesté et offre un éventail complet de prestations: vente, location, cours, tours organisés en groupe à Ascona ou aux îles de Brissago, etc. Le centre propose en outre d’autres activités style wakeboard, funtube, pédalo ou canoë. Ouvert de mi-mai à mi-septembre (sur réservation après le 15.09), parking à disposition et arrêt de bus à 400 mètres.

 

www.wilsonsup.ch

ADMIRER LE VOL DES RAPACES

 

Aigles, faucons, hiboux et vautours sont les vedettes de la Falconeria de Locarno, un vaste parc animalier ouvert toute l’année, comprenant plusieurs volières et une arène où les oiseaux et leurs dresseurs se livrent à un impressionnant spectacle aérien durant la belle saison. Le tout dans le plus grand respect de leur bien-être, et pour le plaisir des grands et des petits. Dès 25 fr./adulte, 18 fr./enfant.

 

www.falconeria.ch

JARDINS DE PIERRE

 

Loin d’être sous cloche ou empoussiérés, les musées racontant la région gardent la porte grande ouverte sur leur environnement – dans lequel leurs murs eux-mêmes s’intègrent avec harmonie. À Sonogno, au fond du Val Verzasca, ou à Cevio, en amont de la Maggia, à Bosco Gurin ou à Locarno dominé par l’impressionnant Castello Visconteo, quatre plongées immersives dans le passé mouvementé de la région.

LE VAL VERZASCA D’HIER ET D’AUJOURD’HUI

 

Comment vivait-on autrefois dans la vallée? Qu’est-ce que la transhumance? Le Museo di Val Verzasca répond à ces questions en proposant un voyage temporel et culturel sur trois sites. Le Complexe muséal de Sonogno en est le principal: au centre du village, la Casa Genardini (photo), une bâtisse traditionnelle du XVIIe siècle conservée intacte jouxte un bâtiment moderne abritant une exposition interactive. À Frasco, un moulin datant de la fin du XIXe siècle et une petite centrale hydroélectrique construite en 1925, tous deux encore parfaitement fonctionnels, donnent à voir de plus près les origines de la fameuse polenta. Enfin, à Odro, le petit musée du Fieno selvatico, le foin de montagne, offre un témoignage unique sur une activité agricole spécifique du Val Verzasca, la récolte de foin fauché sur des pentes abruptes et transporté par câble en plaine ou sur les alpages environnants. Les visites peuvent en outre être intégrées à l’un ou l’autre des cinq itinéraires ethnographiques très bien documentés que propose le musée dans la vallée. L’ensemble est ouvert de mai à octobre.

 

www.museovalverzasca.ch

LES SENTIERS DE PIERRE DE LA MAGGIA

 

Elle confère à la rivière sa pureté, fournit un toit aux habitants depuis des millénaires, transforme le grain en farine et façonne le paysage: la pierre est inséparable des vallées tessinoises et leur donne leur identité incomparable. Elle est le fil rouge d’une collection de randonnées-découvertes balisées, décrites et commentées en quatre langues sur des flyers à télécharger, également disponibles à l’Office du tourisme de la vallée.

 

www.ascona-locarno.com

DES TRÉSORS À RECHERCHER EN FAMILLE

 

Que ce soit à Locarno, à Ascona, à Brissago, à Cimetta ou encore à Tenero, on se prend facilement au jeu de ces balades ludiques et faciles de 1h30 à 3h où, carte en main, il s’agit de résoudre des énigmes afin de découvrir les trésors de la ville – avec bien sûr une récompense à la clé, à demander à l’Office du tourisme. En prime: un tirage au sort final à la fin de la saison, avec un séjour à gagner.

 

www.ascona-locarno.com/family

LOCARNO À TRAVERS LES SIÈCLES

 

Le climat fertile et clément de la région d’Ascona-Locarno a incité l’homme à s’y établir dès la préhistoire. Le Musée civique et archéologique de la ville en témoigne par une large collection allant de l’âge de bronze à l’époque romaine; la période moderne n’est pas oubliée avec une exposition sur la Réforme – Locarno y étant dès le départ associé par son importante communauté protestante, contrainte à l’exil après la Seconde Guerre de Kappel. Une partie du musée est enfin consacrée au siècle dernier, puisque c’est à Locarno que fut signé le pacte fixant les conditions de la paix entre les belligérants du premier conflit mondial. Mais le plus intéressant reste peut-être le bâtiment abritant le musée, principal monument historique de la ville, ce formidable Castello Visconteo (ou Château Visconti) dont les plans auraient été dessinés par un certain Léonard de Vinci. Ouvert du mardi au dimanche d’avril à octobre; adultes 10 fr., gratuit pour les enfants jusqu’à 16 ans.

 

www.castellolocarno.ch

PALAIS FASTUEUX ET CAVES SOUS LES ROCHERS

 

Le Museo di Valmaggia est lui aussi le locataire privilégié de deux bâtiments historiques en plein quartier du vieux Cevio, un peu au nord de la place du village. Ce musée abritant une importante exposition temporaire sur la vie dans la vallée occupe en effet un complexe du XVIIe siècle comprenant le Palazzo Franzoni et la Casa Respini-Moretti. Si sa visite (6 fr./adulte, 3 fr. enfant) témoigne de l’aisance dans laquelle vivaient les familles bourgeoises de l’ancien régime, le musée propose en contrepoint une balade de 45 minutes sur le sentier didactique des Grotti di Cevio Vecchio: une soixantaine de caves semi-troglodytes aménagées par les paysans d’alors sous les énormes blocs rocheux parsemant les abords du bourg, au milieu des châtaigniers. On y entreposait foin, vin, formaggini et autres denrées à la faveur de leur fraîcheur, en aménageant souvent un petit coin pour y passer un moment en famille ou entre amis – c’est d’ailleurs l’origine du terme grotto désignant un bistrot dans tout le Tessin.

 

www.museovalmaggia.ch

UNE ÉMIGRATION PAS COMME LES AUTRES

 

Venus de l’actuel Oberland bernois aux VIIIe et IXe siècles, les Walser ont habité le Haut-Valais durant presque cinq cents ans avant de chercher à leur tour à émigrer plus au sud – emportant avec eux leurs coutumes et leur dialecte original, qu’ils allaient conserver jusqu’à l’orée du XXe siècle dans de petites communautés installées au nord du Tessin et progressivement réduites par l’assimilation et les transformations sociétales. Bosco Gurin, dans la partie supérieure de la Maggia, est aujourd’hui une île témoin de ce passé unique; un musée y a été créé dès 1938 pour le documenter et maintenir vivants la langue walser ainsi que l’architecture, l’habitat et les coutumes agricoles et juridiques de la communauté. On y trouve notamment une salle consacrée au graphiste Hans Tomamichel, créateur de l’effigie Knorrli bien connue des consommateurs de cubes de bouillon. Entrée adulte 5 fr., enfants 1 fr., fermé le lundi.

 

www.myvalleedejoux.ch

LA VIGNE DEVANT SOI

 

Des basses plaines du delta de la Maggia propices à la culture du riz aux champs de seigle du Val Onsernone en passant par les parchets de vigne des Terre di Pedemonte, l’agriculture ne s’est pas contentée d’une réponse unique aux défis posés par la terre autant qu’aux opportunités offertes. La meilleure façon de s’en imprégner: visiter caves et domaines, déguster les spécialités des artisans locaux ou s’essayer au tressage séculaire de la paille.

LES PIONNIERS DE L’AGRICULTURE DURABLE

 

Il y a vingt ans, les Terreni alla Maggia devenaient la première exploitation agricole suisse à proposer un riz 100% helvète, cultivé sur ces basses terres (à 198m d’altitude, on est là au point le plus bas du pays) situées juste à côté de la zone protégée du delta de la Maggia. Depuis 1930, ce domaine pionnier de l’agriculture écologique y occupe 150 hectares, dont 130 de surfaces cultivées: du riz, du maïs, de la vigne et des arbres fruitiers servant à élaborer sur place tout l’éventail des produits traditionnels – polentas et semoules de toutes sortes, vins, grappa, etc. Des visites de groupe organisées sur réservation permettent de découvrir le domaine et ses infrastructures – et de se faire une idée de ce qui y pousse grâce à un snack maison, dont on retrouve par ailleurs les délices à boire et à manger à l’Enoteca alimentare ouverte sept jours sur sept.

 

www.terreniallamaggia.ch

SALUMI, LARDO ET BEAUX MORCEAUX

 

La Macelleria Efra, à Gordola, est restée en mains familiales six décennies après sa fondation. Elle s’est fait une réputation grâce à son salumi 100% tessinois, ses luganighe (petites saucisses à griller), son lardo blanc ou sa viande provenant exclusivement d’élevages artisanaux de la région. Son étonnant musée de trancheuses et autres appareils de boucheries se visite à volonté et sert de cadre à des apéritifs organisés sur demande.

 

www.macelleriaefra.ch

AUTOUR DE LA PAILLE DU VAL ONSERNONE

 

Dès le XVIe siècle, le tissage de la paille de seigle a pris une part importante dans l’économie du Val Onsernone, cette vallée transversale qui s’ouvre à l’ouest de l’agglomération de Locarno. Complément indispensable d’une économie agricole de survie, les produits manufacturés à partir de la paille de seigle se sont exportés dans les marchés de tout le continent. L’association Pagliarte regroupe des artisanes (re)créant des objets selon les techniques traditionnelles de la vallée; le produit de leur vente sert à soutenir cette tradition par la mise sur pied de structures et de cours de formation. Des ateliers en petit groupe où l’on réalise sets de table, guirlandes, sous-verre, etc., sont également proposés pour un prix modeste (10 fr./personne). Boutique ouverte d’avril à octobre, mardi et vendredi (se renseigner sur les horaires!).

 

www.pagliarte.ch

HAUTS LIEUX DU MERLOT TESSINOIS

 

D’une viticulture à vocation essentiellement alimentaire et à diffusion très locale, le Tessin a évolué pour produire de nos jours des merlots tenant tête aux cépages bordelais les plus cotés; la vigne représente désormais 20% de la production agricole tessinoise et couvre 1000 hectares de surface. La tenuta Matasci, à Tenero, a contribué à ce développement par sa Selezione d’Ottobre, un best-seller qui représente 40% de sa production depuis plus de cinquante ans. Ce domaine très réputé, toujours en mains familiales, accueille les visiteurs tous les vendredis après-midi d’avril à octobre pour une visite guidée de ses caves et de son petit musée du vin, suivie d’une dégustation (entrée libre). Autre exploitation emblématique du canton, le domaine d’Angelo Delea, à Losone, propose également des visites guidées des caves ainsi que de la distillerie et de l’acetaia, la fabrique de vinaigre balsamique (35 fr./pers. avec la dégustation, 2h environ).

 

www.matasci-vini.ch – www.delea.ch

BIKE & WINE

 

Ou comment joindre l’agréable au délicieux! Proposées par la tenuta Matasci à Tenero, ces petites excursions cyclistes conjuguent balade (à plat…), visite d’une exploitation viticole et repas sur le site, goûter à Locarno et retour au domaine. Forfait avec vélo personnel 75 fr./pers., location possible (+ 35 fr. ou 54 fr. pour un vélo électrique).

 

www.matasci-vini.ch/bikeandwine

Publicité