Lactofermentation, le grand boom

EN BREF

Zoom sur les nouveautés en lien avec le jardin et le jardinage

news_sommaire

DOSSIER

La lactofermentation revient à la mode

dossier_sommaire

DOSSIER

Des recettes faciles pour s’initier à cette technique

dossier_sommaire2

ÉVASION

À la découverte des plus belles collections botaniques

flanerie_sommaire

PRATIQUE

Comment mettre en place un minipotager

dix_sommaire

PRATIQUE

Faire analyser son sol vaut-il la peine?

analyse_sommaire2

NOTRE TEST

Le potager connecté, mode d’emploi

potager_sommaire

SHOPPING

Coup de projecteur sur quelques outils conçus pour se faciliter la vie

shopping_sommaire

LE CALENDRIER

Notre sélection des principales manifestations 2020

agenda_sommaire

LES LIVRES

Piste de lecture pour cultiver sa passion

livre_sommaire

EN BREF

EN BREF

Zoom sur les nouveautés en lien avec le jardin et le jardinage

JARDIN BOTANIQUE PRIMÉ

 

Les Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève (CJBG) viennent d'être honorés d'une belle palme: le titre de Jardin botanique expert spécialisé en conservation leur a été décerné par l’association britannique Botanic Gardens Conservation International. Regroupant près de 800 membres dans 120 pays, son but est de veiller à la conservation mondiale des plantes menacées. Seule une dizaine de parcs bénéficient de cette distinction. Les CJBG assurent, en collaboration avec l’Office cantonal de l’agriculture et de la nature, le monitorage de la diversité végétale et la mise en place d’actions pour la protection des espèces en danger du canton. Leur action consiste notamment en la multiplication de plantes menacées suivie de leur réintroduction en milieu naturel. L’institution gère aussi l’une des plus importantes banques de semences d’Europe et la seule de Suisse, comptant plusieurs centaines d’espèces menacées. (image ci-dessus)

SANTÉ DES VÉGÉTAUX À L’HONNEUR EN 2020

 

Pour attirer l’attention sur la menace croissante que représentent les nouveaux organismes nuisibles et les nouvelles maladies, l’ONU a proclamé 2020 Année internationale de la santé des végétaux. La communauté internationale reconnaît ainsi l’importance de cet enjeu pour la sécurité alimentaire, l’approvisionnement en matières premières, la biodiversité et les services fournis par les écosystèmes agricoles, forestiers et aquatiques. Parallèlement, un nouveau droit sur la santé des végétaux est entré en vigueur dans notre pays le 1er janvier régulant le commerce en Suisse et avec l’Union européenne. Afin d’empêcher l’introduction et la propagation de maladies, un passeport phytosanitaire doit ainsi être apposé sur tous les végétaux destinés à la plantation (plantes en pot, greffons, boutures, porte-greffes, tubercules, bulbes, etc.). Cette étiquette permet de certifier à l’acquéreur que le matériel est issu d’une production officiellement contrôlée et garantit la traçabilité de la marchandise dans la filière de la commercialisation en cas d’infestation.

+ D’INFOS www.sante-des-vegetaux.ch

Publicité

BONNE POIRE SACRÉE FRUIT DE L’ANNÉE

 

La poire à rôtir de la région zurichoise a été élue Fruit suisse de l’année 2020 par Fructus, l’association pour la sauvegarde du patrimoine fruitier. Elle est également répertoriée par ProSpecieRara sous le nom d’«Imberwurzen».

La légende veut que la «Bratbirne» ait vu le jour sur la rive droite du lac de Zurich. Dès le milieu du XIXe siècle, elle était répandue dans cette région et le reste du canton. Ses qualités culinaires ne se révèlent qu’à la cuisson: comparée à d’autres sortes, elle surprend par son arôme puissant et une texture agréablement ferme mais fine. Une fois tombés à terre, ses petits fruits bravent le froid et la neige jusqu’au printemps, passent du vert au jaune et deviennent peu à peu comestibles. Seuls les connaisseurs la ramassaient parmi les feuilles mortes, une raison suffisante pour Fructus de la mettre en vedette.

TANDEM JARDINIER

 

L’Entraide protestante suisse (EPER) a mis en place, à l’enseigne de «Nouveaux Jardins», un système de tandem entre des Romands et des migrants, dans l’idée qu’ils travaillent ensemble un lopin de terre. Un volet complémentaire nommé «Ouvre ton jardin!», qui s’inscrit dans la continuité du projet, propose à ceux qui le souhaitent de prêter une partie de leur potager à des réfugiés. Une carte interactive, prochainement accessible sur le site internet de l’association, permettra de visualiser et contacter les personnes intéressées. D’ici là, ces dernières peuvent s’annoncer à l’EPER.

+ D’INFOS www.eper.ch/project-explorer

Publicité

BALCONS FLEURIS

 

Les jardins et balcons fleuris auront la cote cet été dans les Alpes vaudoises et la Broye fribourgeoise. Du 15 juillet au 15 septembre, les Diablerets invitent les amateurs à laisser fleurir leur imagination dans leur espace vert ou sur leur terrasse. S’inscrire d'ici le 15 juin auprès de l’office du tourisme. À Estavayer-le-Lac, le concours Balcons et fenêtres fleuris récompensera les 10 plus belles réalisations. Inscription à l’office du tourisme jusqu’au 26 juin.

+ D’INFOS www.arcad1865.ch et www.festivaldesroses.ch

SCHILLIGER FÊTE SES 75 ANS

Plus qu’une PME bien implantée dans sa région, le garden centre de Gland (VD) est avant tout une aventure familiale. Fondée en 1945 par Maurice Schilliger (ici avec sa femme), l’enseigne s’est étoffée au fil de trois générations, chacune mettant à contribution ses compétences dans divers univers, tels que les végétaux, la boutique de décoration, le marché de Noël ou encore le Café Agnès, nommé en l’honneur de l’épouse du fondateur. Pour fêter cet anniversaire, de nombreuses animations seront organisées tout au long de l’année, à commencer par la présence de dinosaures grandeur nature à Gland. Jusqu’au 28 mars, 25 géants du jurassique sont ainsi à découvrir dans des mises en scène végétalisées. La visite est gratuite.

+ D’INFOS www.schilliger.com

Publicité